Les toilettes en van : quelle solution choisir ?

Alors que certains sont adeptes des besoins en pleine nature, d’autres préfèrent pouvoir pallier à toutes les éventualités et avoir un peu plus de confort dans leur véhicule aménagé. Ce confort se matérialise notamment par le fait d’installer des toilettes dans son van, fourgon aménagé, camping-car.

Oui mais vous vous demandez sûrement comment faire un choix éclairé pour installer le type de toilettes le plus adapté à votre véhicule et à votre façon de voyager ?

Dans cet article, nous reprenons donc les différentes solutions existantes pour des toilettes dans un véhicule aménagé. Et surtout nous vous partageons notre expérience ainsi que la meilleure des solutions selon nous pour avoir des toilettes dans son van, fourgon aménagé ou camping car. Comme d’habitude, vous pouvez directement cliquer sur la partie qui vous intéresse ou dérouler l’article dans son ensemble :

  1. Quelles solutions pour des toilettes dans un véhicule aménagé ?
  2. Notre choix : les toilettes à séparation Trelino

Cet article comporte une collaboration commerciale, les toilettes à séparation de Trelino nous ayant été offertes. Notre avis n’en reste pas moins objectif.

Cet article contient des liens affiliés. Cela ne change strictement rien pour vous (mais pour nous ça veut dire beaucoup 🎶), le prix d’achat sera le même. De notre côté, nous touchons une petite commission qui nous aide à maintenir le site. On vous partage même un code promo en fin d’article 🤫

Quelles solutions pour des toilettes dans un van, fourgon aménagé ou camping-car ?

Quant il s’agit de toilettes dans un véhicule aménagé, deux solutions principales se distinguent des autres. D’un côté, les toilettes chimiques qui équipent la grande majorité des camping car et autres véhicules aménagés de série. De l’autre, les toilettes sèches qui ont plutôt tendance à convaincre ceux qui aménagent eux-mêmes leur véhicule.

N’oublions pas également de citer les systèmes SOG, les toilettes à incinération ou encore les WC broyeurs, des systèmes un peu moins répandus que les précédents mais qui restent intéressants.

Et passons en revue leur principe de fonctionnement respectifs ainsi que les avantages et inconvénients de chacune de ces solutions.

Les toilettes chimiques : la solution « classique »

🧻 C’est la solution la plus « classique ». En effet, la majorité des campings car et véhicules aménagés de série en sont équipés. Ce sont les fameuses toilettes à cassette. À l’utilisation elles ne sont pas très différentes des toilettes de maison si ce n’est qu’il faudra les vidanger régulièrement. C’est donc la solution la plus rassurante, surtout pour ceux qui n’aiment pas trop le changement et la nouveauté.

⚙️ À l’usage, ces toilettes s’utilisent comme des toilettes de maison, avec une chasse d’eau. Cependant, les toilettes chimiques nécessitent également l’utilisation d’un additif surnommé « produit bleu ». Ce produit s’ajoute dans le réservoir à matières, aussi appelé cassette. Il va permettre de décomposer les matières fécales et ainsi éviter la formation de mauvaises odeurs. Il en résulte ce que l’on appelle les « eaux noires ».

💩 Il est bien évidemment indispensable d’effectuer la vidange de ces eaux noires dans des endroits spécialement prévus à cet effet. Ce n’est pas une manipulation très agréable de part l’odeur des produits chimiques mais impossible d’y échapper…

En France et plus largement en Europe de l’ouest, des zones de vidange sont notamment accessibles dans la plupart des aires de camping cars ou dans les campings. Malheureusement, elles ne sont pas très répandues dans l’est et dans le sud de l’Europe. Et cela peut vite devenir très contraignant… En effet, la vidange se fait généralement tous les 3-4 jours, voire plus souvent en fonction de l’utilisation.

Les toilettes sèches : la solution pratique

🧻 Alors que les toilettes chimiques sont très répandues dans les véhicules aménagés industriels, les toilettes sèches sont généralement installées par les particuliers qui aménagent leur van ou fourgon. Cependant, leur utilisation n’est pas restreinte aux véhicules sur mesure. Nombreux sont ceux qui remplacent leurs toilettes chimiques d’origine par des toilettes sèches dans leur camping car ou fourgon aménagé de série.

⚙️ Leur fonctionnement est très simple et ne nécessite pas d’eau comme leur nom l’indique. L’objectif est donc de déshydrater les matières organiques (urines, fèces). Pour se faire, il suffit de recouvrir vos petites affaires de sciure directement après votre passage aux toilettes. La sciure va jouer un rôle d’absorbeur d’humidité puis sécher à son tour jusqu’au prochain passage. Il est d’ailleurs tout à fait possible d’ajouter un système de ventilation pour accélérer la déshydratation des matières organiques.

La sciure permet donc de limiter le développement des mauvaises odeurs. Et contrairement aux idées reçues, on vous promet que des toilettes sèches bien utilisées ne dégagent pas d’odeurs désagréables !

Certains utilisent leurs toilettes sèches seulement en cas d’urgence. Pour cela, ils y mettent un sac plastique « à usage unique » (et donc sans sciure), qu’ils jettent après chaque utilisation.


Et même si le principe de fonctionnement reste le même, il existe deux types de toilettes sèches :

  • Les toilettes sèches à contenant unique
  • Les toilettes sèches à séparation

Les toilettes sèches à contenant unique

🪣 Une lunette de toilette, un seau, un sac poubelle étanche, de la sciure : et le tour est joué ! Généralement le contenant est un seau en inox ou en plastique alimentaire. Il faut effectivement éviter les seaux en plastique classique, car ceux-ci ont tendance à absorber les odeurs.

🪵 Avoir avoir testé pendant plus d’un an ce type de toilettes, l’inconvénient principal selon nous est la grande quantité de sciure nécessaire pour absorber les liquides. Le seau a tendance à se remplir très vite. Le sac peut finir par peser assez lourd et risque alors de se déchirer au moment de le jeter… Cela nous est arrivé une fois et on s’en serait bien passé comme vous pouvez vous en douter…

Les toilettes sèches à séparation

⚙️ Le principe des toilettes à séparation réside dans la séparation des liquides et des solides. Ces toilettes sont donc composées d’un séparateur d’urine situé sous la lunette. 2 contenants sont également présents et situés dans le corps des toilettes : l’un pour l’urine à l’avant et l’autre pour la grosse commission à l’arrière. Les urines ne se mélangent donc pas au reste. Les selles se déshydratent donc beaucoup plus facilement que dans le cas de toilettes sèches à contenant unique.

Pour installer des toilettes sèches à séparation, il y a deux solutions principales :

  • Elles peuvent être achetées prêtes à l’emploi. Dans cette configuration, elles sont généralement transportables. C’est une solution idéale pour les petits espaces qui n’ont pas de coin dédié pour les toilettes. Ainsi, il est possible de ranger les toilettes dans la douche ou sous le lit lorsqu’elles ne sont pas utilisées. Il suffit alors de les sortir à la demande pour faire vos besoins.
  • Il est également possible d’acheter des kits DIY comprenant le séparateur d’urine et les deux contenants ou bien un séparateur d’urine et des contenants à part. Dans ces deux cas de figure, il faudra construire un bloc toilettes qui pourra accueillir tout le système. Contrairement à la première configuration, ici les toilettes seront généralement fixées de manière définitive.

🧽 Concernant l’entretien quotidien du séparateur d’urine, il suffit simplement vaporiser du vinaigre blanc dilué après chaque passage puis d’essuyer avec un peu de papier toilette.


🌹 Le frein principal aux toilettes sèches est en général la peur des mauvaises odeurs. En effet, beaucoup pensent que cela sent mauvais alors que c’est tout simplement faux. Bien sûr, on ne va pas vous mentir, après un caca, ça ne sent pas la rose sur le moment. Finalement, peu importe le type de toilettes, le caca ça ne sent généralement pas très bon… Avec des toilettes à séparation, il y a encore moins de risque de mauvaises odeurs.

💩 La gestion des déchets peut également être une source d’inquiétude. La meilleure solution reste l’enfouissement à distance des points d’eau. Mais en pratique ce n’est pas toujours réalisable. La solution alternative est donc de jeter le sac du contenant à caca (hermétiquement fermé !) directement aux ordures ménagères.

💧Dans le cas de toilettes à séparation, le contenant à urine peut se remplir assez rapidement. Mais ce n’est pas très contraignant. En effet, il est très facile de le vidanger dans des toilettes publiques ou dans la nature, au pied d’un arbre par exemple. Il faut tout de même faire attention à ne pas le vider à proximité d’un point d’eau pour éviter de le polluer. Il suffit ensuite de le rincer avec un peu de vinaigre blanc dilué pour éviter la formation de mauvaises odeurs et le tour est joué.

Les autres solutions de toilettes

Outre ces deux solutions principales, d’autres alternatives un peu plus confidentielles existent également sur le marché.

Le système SOG

⚙️ Situé à la croisée des toilettes sèches et des toilettes chimiques, le principe du système SOG est un système de ventilation avec deux dispositifs d’aspiration et d’aération reliés au système électrique du véhicule. Mais contrairement aux deux précédentes solutions, le système SOG n’est pas un système de toilettes à part entière, il doit être installé sur des toilettes chimiques à cassette. La chasse d’eau reste active, mais la ventilation permet de se passer de produits chimiques. En effet l’aspiration permet d’évacuer les odeurs lors de l’ouverture et l’aération accélère la décomposition des matières solides.

💩 Comme pour des toilettes chimiques, la cassette doit être vidangée régulièrement. Et au niveau de la maintenance, le filtre à charbon actif présent dans le système est à renouveler tous les ans.

Les WC broyeurs

⚙️ Essentiellement utilisés dans les bateaux, les WC à broyeurs, comme leur nom l’indique, sont pourvus d’un système de broyage des matières organiques. La résultante est une sorte de boue, qualifiable d’eaux noires comme dans le cas des toilettes chimiques. Il faut donc leur attribuer un réservoir spécifique.

Ces toilettes doivent être alimentées en eau pour le bon fonctionnement de la chasse d’eau mais également en 12V pour l’activation de la partie broyeur.

💩 Le réservoir d’eaux noires est à vidanger régulièrement, avec un fonctionnement souvent similaire à celui des eaux grises.

Les toilettes à incinération

⚙️ Basées sur un principe de fonctionnement tout à fait différent des solutions précédentes, les toilettes à incinération permettent, comme leur nom l’indique, d’incinérer les matériaux biologiques dans une chambre de combustion. Tout comme les toilettes sèches, aucun raccordement en eau n’est nécessaire. Cependant, une alimentation en 12V et en GPL est requise pour un bon fonctionnement.

💩 Les résultantes de l’incinération sont des cendres, qu’il suffit d’enfouir ou de jeter aux ordures ménagères.

💸 L’inconvénient principal de cette solution est son prix, situé aux alentours de 4000€ ! (la fabrication norvégienne doit y être pour beaucoup)

Notre choix : les toilettes à séparation Trelino

Pourquoi des toilettes sèches à séparation ?

Après avoir éprouvé des toilettes sèches à contenant unique pendant plus de 15 mois avec notre premier fourgon aménagé, Mike, l’installation d’un séparateur d’urine était donc un point non négociable pour l’aménagement de notre second fourgon. Dans la configuration de notre premier fourgon avec un contenant unique, la consommation de sciure était très importante pour absorber les urines. Par conséquent, le seau se remplissait très rapidement. Nous souhaitions alors opter pour une alternative plus optimale avec le séparateur d’urine.

Un séparateur d’urine, oui mais notre cahier des charges idéal incluait également la fonctionnalité, l’aspect compact et l’esthétisme des toilettes. Pourquoi ces 3 critères ?

  • Pour notre utilisation quotidienne, nous souhaitions des toilettes fonctionnelles, faciles à utiliser et à entretenir.
  • Pour optimiser notre aménagement, nous nous sommes rendus compte que l’on souhaitait optimiser l’espace des toilettes en le réduisant de quelques cm de profondeur si possible. Malheureusement, ces quelques cm de moins nous empêchaient alors d’installer un abattant classique de toilettes.
  • Il est important pour nous de nous sentir bien dans notre cocoon, et cela passe par le beau. Dans un si petit espace, tout est visible d’un coup d’oeil, même les toilettes donc elles aussi doivent nous plaire visuellement !

Pourquoi Trelino ?

Aujourd’hui, plusieurs marques se sont positionnées sur le marché des toilettes sèches à séparation, pour les plus connues : Boxio, Trelino, Trobolo.

Parmi celles-ci, la seule marque qui nous a vraiment convaincu est la marque Trelino. Trelino propose différentes solutions : des blocs de toilettes à séparation prêts à l’usage aux séparateurs d’urine en passant par les kits DIY permettant de créer vos toilettes sèches sur mesure. Peut importe le projet que vous avez pour votre aménagement, ils auront forcément la solution qui vous correspond !

C’est surtout la seule marque qui propose des modèles de toilettes à séparation qui combinaient tous les critères de notre cahier des charges : compactes, fonctionnelles ET esthétiques. La solution parfaite pour nous qui ne voulions pas faire de compromis sur l’aspect visuel.

Notre avis sur les toilettes à séparation Origin de Trelino

🧐 Après plusieurs heures de comparatif et de réflexion, notre choix s’est porté sur le modèle Origin en taille L avec ventilateur intégré. En plus d’être joli, ce modèle est plus compact que la solution DIY et nous permet donc de gagner quelques cm dans le reste de l’aménagement. Et dans un si petit espace, chaque cm est précieux !

Le modèle Origin en taille L mesure 33×39 cm pour une hauteur de 46 cm. Ce qui le rend à la fois compact tout en ayant une hauteur d’assise agréable.

🪣 Pour ce modèle-ci, les contenants, bidon pour les urines et seau pour les matières solides, ont tous les deux une contenance de 10 litres. À deux, cela nous permet d’être autonome 3-4 jours pour les liquides et plus d’une semaine pour les matières solides. Il existe également d’autres tailles de toilettes à séparation pour le modèle Origin : S et M, à choisir selon vos besoins et l’espace dédié disponible.

🚽 À l’utilisation, le siège est très confortable pour nos petites fesses (c’est important !). Le séparateur d’urine est aussi bien ergonomique pour les hommes que pour les femmes et fait bien son travail. Pour les plus petits, on vous recommande de bien les assoir en arrière pour la grosse commission. Car si jamais ils sont assis un peu trop en avant, les matières solides risquent de se retrouver dans le séparateur d’urine.

🌹 Au niveau des odeurs, nous avons été bluffés ! Que ce soit avec ou sans ventilation, aucune odeur désagréable ne s’est développée dans les toilettes. Même au bout d’une semaine d’utilisation, à l’ouverture de la lunette cela ne sent que la sciure.

💸 Le seul inconvénient de cette solution est son prix : 824€ pour notre modèle Origin en taille L avec le couvercles à charnières. Sans le ventilateur et avec le couvercle à aimants, le tarif descend à 699€, ce qui est déjà un peu plus abordable.

🌬️ Avec ou sans ventilateur ? Le ventilateur est surtout utile pour les grands volumes, notamment pour la taille L des toilettes à séparation que nous avons choisi. Son rôle est de bien faire circuler l’air pour faciliter le processus de déshydratation et éviter le développement des odeurs.

Alimenté en 12V, le ventilateur fourni par Trelino est tellement silencieux qu’il nous est arrivé d’oublier de l’éteindre, même en pleine nuit alors que Julien a le sommeil léger.

Les réfractaires aux trous dans la carrosserie ne l’adopterons probablement pas. En effet, l’installation du ventilateur intégré nécessite forcément un perçage de la tôle pour créer un flux d’air. De même, son installation contraint à fixer les toilettes de manière définitive, elles ne seront plus transportables.

💧Malgré le prix conséquent, l’avantage d’opter pour une solution tout en un est de pallier à toute catastrophe. Si, par inattention, le contenant pour les urines venait à déborder, les fuites seraient alors bien contenues dans les toilettes à séparation. Et elles ne pourraient pas se frayer un chemin dans le reste de l’aménagement…

Pour tout achat de toilettes à séparation sur le site de Trelino, un kit composé d’un bloqueur d’odeurs, de sacs recyclables et d’une paire de chaussettes (valeur de 30€) vous est offert avec le code JULIENETMORGAN !


Et vous, quel type de toilettes avez-vous choisi dans votre véhicule aménagé ? Dans tous les cas, si vous optez pour des toilettes sèches, comme nous, on vous conseille vraiment de partir sur une solution avec séparation des liquides et des solides.

On espère que cet article vous aura été utile et aura répondu à toutes vos questions sur le sujet des toilettes en road-trip !

Pour toute question supplémentaire, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire. On est toujours ravis de vous lire et de pouvoir vous aider à aménager le véhicule parfait pour votre utilisation 🚐💨


Prenez soin de vous,

Julien & Morgan

Commentaires

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire